Trop plein pour batterie


Pourquoi ce montage ?
Stocker de l'energie, c'est facile. Il suffit de charger une batterie pour disposer de quelques Ampére/heure
Cependant la reserve demeure limitée à la capacité de la batterie et l'energie eventuellement produite en plus ne peut être mise en conserve.

Le dispositif présenté ici permet, lorsque la batterie principale est pleine, de charger une batterie secondaire tout en assurant sa protection dans le cas ou elle aussi arriverait à pleine charge.
Pour qui ?
J'ai réalisé ce montage pour optimiser la production par panneaux photovoltaiques, mais les champs d'application sont nombreux. Les propriétaires d'éoliennes y trouveront certainement intêret pour lisser les caprices du vent.
Pour sortir des energies renouvellables, une batterie secondaire sera souvent utile à bord d'un véhicule. Les camping-cars ont un incontournable besoin de ressources (eclairage, frigo, pompes)et le phénoméne grandissant du tuning commence à devenir consommateur ( néons, sono, télé....)

Comment faire ?
Le montage retenu ne fait appel qu'à des composants rustiques et faciles à trouver. Les éléments retenus sont d'une fiabilité réputée et l'unique réglage du montage ne fait pas appel à un appareillage complexe. Le schéma est présenté dans l'encadré ci dessous. Vous pouvez le récupérer par un clic droit sur l'image puis "enregistrer l'image sous...."
Les composants:
Les résistances de 10k,1K, 270ohms, 470ohms peuvent être de trés petites puissance ( j'ai utilisé des CMS !)
Le potentiométre de 10K est de type rectiligne ( A)

Le 741 ( un ancétre des amplis op à prix dérisoire)
Les transistors T1 et T2 sont des 2N1711 ou équivalents
Le transistor T3 est un "vieux" 2N3055 qui sera monté sur un tout petit radiateur ( par précaution !)
La diode D1 est une simple diode de redressement petite puissance ( 1N4148 ou autre)
La zener doit être choisie entre 5,6V et 6,2V. Si le montage doit être utilisé à bord d'un véhicule, un modéle insensible à la température serait trés souhaitable.
La LED est de la couleur de votre choix, elle n'est pas indispensable mais elle vous aidera pour régler le seuil de déclenchement du "trop plein" Reste la résistance de 0,18ohms ! Sachant qu'elle devra supporter le courant de charge de la batterie auxiliaire, la puissance qu'elle devra dissiper suivra la régle P= RI2. Si on envisage 5A de charge on obtient P= 0,18 x 5 x5 soit 4,5 Watt.
Une telle résistance sera difficile à trouver, la fabriquer est cependant trés facile.
Récupérez 2 métres de fil cuivre emaillé de 0,5 mm de diamétre ( bobinage de transfo, de moteur etc....)
Il suffit de bobiner les 2 métres de fil sur un noyau insensible à la chaleur ( céramique,ferrite ....). Le diamétre du bobinage n'est pas critique; l'effet de self n'est pas considéré.
Voila ! Vous avez tout !
Le circuit:
Etant donné la simplicité du montage, je ne fourni pas de typon, cependant vous pouvez me contacter en cas de difficulté. Si vous voulez embarquer le circuit à bord d'un véhicule, prévoyez le solide et étamez la totalité des pistes.
Le réglage
Indispensable : Un voltmétre !
Si vous disposez d'une alimentation continue réglable:
La présence de batteries n'est pas indispensable.
Branchez l'alimentation entre la masse et le point d'entrée ( "Chargeur"), branchez le voltmétre aux mêmes points
Ajustez la tension à 13,8 Volts et réglez le potentiométre pour obtenir l'allumage de la led.
Vous n'avez pas d'alimentation réglable
Branchez une batterie principale ( Bat 1) et reliez la à un chargeur. Surveillez la tension et réglez le déclenchement de la led dés que les 13,8 Volts sont atteints. L'opération est plus délicate car il faut surveiller la tension en permanence pour régler le seuil pile poil.
Pourquoi 13,8 Volts et non 14 Volts ?
Sur une installation photovoltaique, la précaution est inutile, mais sur un véhicule il faut garder à l'esprit que le régulateur va limiter la génératrice (alternateur) à 14 Volts ! Si le montage est aussi réglé à 14 Volts, il risque de ne jamais déclencher !! De toutes facons à 13,8 V, la batterie principale peut être considérée pleine et en limitant sa tension max vous prolongerez sa vie en évitant de la "noircir".
Les petits plus du montage
Vous noterez que si la tension de la batterie 2 peut se trouver plus élevée que celle de la batterie 1, la diode D1 garantie la "reserve" en bloquant tout retour.
Le darlington T1-T3 régule la charge de la batterie 2 et évite toute surcharge
La consommation du montage est d'environ 20mA en "veille" ( il faut ajouter la consommation de la led lorsqu'il est débloqué !) Pas de quoi ruiner les efforts de charge !
Non représenté, il sera sage de prévoir une protection par fusible ( 5A) à placer entre la résistance de 0,18 ohms et le pole plus de la batterie 2.
Il vaut mieux prévoir le pire car une batterie "en colére" peut débiter plus de 100 Ampéres sur un court circuit avec les conséquences que l'on peut imaginer.
Conclusion
Il est souvent utile d'éviter les complications pour aller à l'essentiel. Rustique, pas cher et facile à mettre en oeuvre ce montage fonctionne depuis des mois sur une petite unité de production solaire sans le moindre probléme.


Ce montage ayant fait l'objet de nombreuses demandes, voici un exemple de typon, à vous de le mettre à l'echelle. Personellement, j'ai monté le 3055 sur radiateur et sur une platine séparée mais l'echauffement est minime.

En vous aidant du schéma de principe, vous trouverez aisément l'emplacement des composants.
Attention au sens du 741, le repérage des pattes 1,4,5,8 vous aidera.<
br>
















Retour au sommaire montages